Un réseau
Pour accompagner des projets innovants
en éducation agri-alimentaire

dans le secondaire
Séance

Réflexions autour de l’accès à l’alimentation dans différents quartiers - Justice alimentaire

Établissements : Collège Les Iris
Conception : Thibaut Grenier - Myriam Laval - Noémie Clerc
Thématiques : Justice et solidarité alimentaires
Objectifs de développement durable : 1 Pas de pauvreté 2 Faim « zéro » 10 Inégalités réduites
Parcours : Avenir Citoyen
Compétences : Domaine 1.1 Comprendre s’exprimer en utilisant la langue française oral ou écrite Domaine 2 Les méthodes et outils pour apprendre Domaine 3 La formation de la personne et du citoyen Domaine 5 Les représentations du monde et de l’activité humaine
Niveaux : Tous niveaux
Disciplines associées : Histoire Géographie Education Morale et Civique
Forme séance : Débat Enquête Etude de documents

Description

Objectifs

  • Rendre concrète la notion d’accessibilité et de justice alimentaire
  • Echanger ses idées en groupe et coopérer

Cette séance a été imaginée pour un collège de Villeurbanne : il est tout à fait possible de modifier les noms des quartiers/villes.

Déroulé
Cette séance met en application la méthode de l’auto socio construction des savoirs, à laquelle réfléchit le Groupe Français d’Éducation Nouvelle.

Les élèves sont répartis en 5 îlots, qui représentent 5 quartiers/villes : quartier bourgeois central, quartier prioritaire, quartier en voie de gentrification, quartier périurbain, village rural.

  • Introduction
    Présentation de la séance et d’une définition de la justice alimentaire : « la justice alimentaire, c’est assurer l’équité concernant la production, la transformation, le transport, la distribution, l’accessibilité et la consommation de nourriture » (définition imaginée par Thibaut Grenier et Myriam Laval à partir des travaux de Julie le Gall et Camille Hochedez).
    Pendant cette séance, le focus sera fait sur la justice alimentaire du point de vue du consommateur uniquement.
  • Préconceptions personnelles
    Travail individuel : Est-ce que c’est le cas en région lyonnaise ?
    Si non que faudrait-il changer pour que cela le devienne ?
  • Mise en commun
    Lecture des préconceptions individuelles en évitant le débat
    Synthèse des éléments au tableau (cf photo 1)
  • Lecture individuelle
    Lecture des témoignages (5 par quartier) - cf document témoignages. Ces témoignages et profils sont réalistes mais imaginaires. Nous nous sommes basés sur des statistiques et études pour les imaginer.
    Lister ce qui empêche d’avoir une consommation saine, suffisante et acceptable/choisie.
  • Travail de groupe par îlot
    Préparation de diagnostics de conseils de quartier en vue d’une action des pouvoirs publics.
  • Restitution en plénière
    Présentation des profils et des difficultés de chaque quartier. Synthèse des éléments au tableau, en regroupant sous les déterminants qui conditionnent l’accessibilité alimentaire (en se basant sur les travaux de Solidaris et Mutualité socialiste
  • Débat
    Échanges autour des solutions à imaginer pour lever les différents obstacles identifiés
  • Bilan personnel
    Rédaction d’un court bilan personnel pour récapituler ce qu’on a appris sur la thématique de la justice alimentaire, en veillant à distinguer les obstacles extérieurs qu’il serait souhaitable d’éliminer et les préférences individuelles qu’il n’est pas question d’éliminer.