Un réseau
Pour accompagner des projets innovants
en éducation agri-alimentaire

dans le secondaire
Projet

Aventures Marguerite en 2051

Établissement :
Année : Juin 2021
Conception : Réseau Marguerite (Noémie, Sylvian, Claire), Imaginarium-S, Imagineo, Sarah Bastien, Laetitia Vivien, Léa Postil
Durée : 3h
Objectifs de développement durable : 11 Villes et communautés durables 12 Consommation et production durables
Parcours :
Avenir Santé Citoyen Éducation artistique et culturelle
Compétences :
Domaine 1.1 Comprendre s’exprimer en utilisant la langue française oral ou écrite Domaine 3 La formation de la personne et du citoyen Domaine 5 Les représentations du monde et de l’activité humaine
Niveaux :
Tous niveaux

Objectifs

Ce projet est en réalité un atelier qui a été animé par le Réseau Marguerite et ses partenaires, dans plusieurs établissements portant un projet Marguerite au cours du mois de Juin 2021.

En effet, étant donné le contexte sanitaire de l’année 2020-2021, le congrès des élèves n’a pas pu avoir lieu. Pour tout de même clore en beauté les projets Marguerite de chaque établissement, et tisser du lien entre les jeunes, un atelier autour de l’imaginaire et de la projection dans le futur de l’agriculture et de l’alimentation a été proposé à chaque établissement adhérent au réseau.

Cet atelier de 3h a été construit avec l’aide d’Imaginarium-s, de l’association Imagineo ainsi que de deux enseignantes membres du réseau, Léa Postil et Lætitia Vivien.

Résumé

Objectif de cet atelier : La création de récits de personnages liés à l’agriculture et l’alimentation en 2051.
Ces récits seront des journées particulières de personnages dont l’activité est liée à l’agriculture et l’alimentation.

Vous retrouverez le déroulé précis, la durée de chaque étape dans le document Trame de l’atelier ci joint.

Déroulé

Pour aboutir à la création de ces récits, l’atelier suit plusieurs phases, permettant de guider les élèves pas à pas :

  • Introduction de l’atelier, choix des images et création des groupes
    Matériel nécessaire : règles d’or, images symboliques et pétales
    - présentation des animateurs, brise-glace, présentation du déroulé de l’atelier et des règles d’or pour bien travailler en groupe, lecture d’un texte de mise en contexte (brise-glace : donner son prénom + un aliment qui commence par la même lettre)
    - disposition au sol des 8 images symboliques. Les élèves sont invités à les observer puis à se rapprocher d’une en particulier. Ils discutent par petit groupe sur les raisons de leur choix, avec le passage d’un animateur. Ensuite, ils retournent l’image et découvrent le pétale auquel cette image est raccrochée : production, commercialisation, nutrition santé, ou solidarité alimentaire (Il y a 2 images différentes par pétale). Les élèves vont s’assoir à la table sur laquelle est disposé le pétale correspond à leur thématique. Les groupes de plus de 5 élèves sont séparés, chaque groupe reçoit un pétale.
  • Inspiration
    Matériel nécessaire : images précises et textes descriptifs
    - les élèves s’inspirent grâce aux photos : deux nouvelles images sont placées sous chaque pétale, qui correspondent à des images plus précises ayant un lien avec celles qui étaient au sol et au dos desquelles est écrit un texte la décrivant.
    - une fois les textes lus, ils notent toutes leurs inspirations directement sur les pétales (mots, phrases, dessins, schémas, ... )
  • Création du récit
    matériel nécessaire : plateau de jeu, papiers "dans cette histoire j’ai envie que", personnages principaux/secondaires et aléas, stylos veleda
    Impression : Plateau en A3, cartes aléas : 4/pages A4, personnages 9/page A4, cartes j"ai envie que..." 9/page A4)
    - chaque groupe reçoit un tableau de jeu qui a pour but de les guider dans la création de leur récit ;
    - chaque groupe pioche sa carte personnage principale (bordure jaune), lui donne un nom et un lieu de vie. Puis, individuellement et dans le silence, chacun note son idée sur une carte "dans cette histoire j’ai envie que" ;
    - ensuite, mise en commun des idées de chacun et lancement du récit sur une feuille bruillon. Des cartes personnages secondaires (bordure rose) et aléas peuvent être piochées pour pimenter le récit. La feuille "début du récit" sert à poser un cadre similaire à chaque groupe. En effet, chaque récit débutera par "Il est encore tôt, mais ce matin, X n’arrive plus à dormir."
  • Partage des récits et de célébration
    matériel nécessaire : feuille de récit
    - une fois le récit créé, les élèves le recopient sur la feuille de récit qui leur a été distribuée, puis se répartissent la parole et s’entrainent à lire ;
    - enfin c’est la phase de partage et d’enregistrement. Chaque groupe lit son récit devant la classe et est enregistré en même temps. Il est préférable d’utiliser un micro pour avoir des enregistrements de qualité.
    - Après chaque récit, les animateurs rebondissent et invitent les élèves à donner un avis positif sur le travail présenté. Un temps d’échange est aussi faisable à la fin de tous les enregistrements.

Vous pouvez retrouver tous les récits créés par les collégien.nes et lycéen.nes ainsi qu’un montage des pépites en cliquant ici.